La citation de la semaine

"Lire donne l'occasion très tôt d'aménager sa solitude intérieure. Elle devient alors source de plaisir, de bonheur, de richesse, au lieu d'être vécue comme un cachot, un malheur, une pénitence. Aucun autre instrument éducatif, télévision, conférences, jeux, ne saurait la remplacer, car il n'y a que la lecture où l'on soit seul. Un enfant sachant tirer parti de sa solitude s’accommodera de tout."

Madeleine Chapsal

21 févr. 2009

"La nuit des temps" - René Barjavel, 2005

Merci Anaïs de m'avoir conseillé cet ouvrage que j'aurais dû lire depuis bien longtemps !!

Tout le monde connait?! Assurément..

Je vais tenter de résister à l'envie de vous en faire l'esquisse, même lointaine, tant le plaisir de l'intrigue est grand et la plume "légère" de sens..

Simplement en deux mots:

Une expédition polaire détecte un ensemble de ruines enfouies sous plus de 1000 mètres de glace. Elles y seraient depuis 900 000 ans. Jusqu'ici rien de bien surprenant, mais un signal en provenance de ces ruines leur confère une aura mystérieuse..

Commence alors une épopée dont vous vous souviendrez à n'en pas douter !

Eléa et Paikan sont deux êtres que lie un amour éthéré et intemporel. Avatar des couples maudits tels Tristan et Yseult ou Roméo et Juliette, ils rejaillissent d'une sorte "d'anticipation passéiste", un maelström temporel en somme, où tout a déjà eu lieu et où tout recommencera, un âge d'or de l'humanité prisonnier des griffes de l'ouroboros !

Lorsque les yeux d'Eléa s'ouvrent sur ce qui est censé être un nouveau monde, elle comprend vite que les choses n'ont guère changé.
Certaines constantes intrinsèques de l'humain se perpétuent encore:
L'amour bien entendu, mais également la libido sciendi et le désir latent de posséder et de dominer "l'autre" qui en découle trop souvent.

Ce drame universel et presque intemporel nous invite à tirer des enseignements de notre histoire avec un grand H, notamment sur notre façon de vivre les uns avec les autres. Il date de 1968 et marquait déjà la nécessité de ré-inventer, mieux de ré-enchanter le monde !!



La nuit des temps, René Barjavel
Pocket, 2005

Aucun commentaire: