La citation de la semaine

"Lire donne l'occasion très tôt d'aménager sa solitude intérieure. Elle devient alors source de plaisir, de bonheur, de richesse, au lieu d'être vécue comme un cachot, un malheur, une pénitence. Aucun autre instrument éducatif, télévision, conférences, jeux, ne saurait la remplacer, car il n'y a que la lecture où l'on soit seul. Un enfant sachant tirer parti de sa solitude s’accommodera de tout."

Madeleine Chapsal

6 mai 2013

"Bou et les trois zours" - Elsa Valentin & Ilya Green, 2008

Comment parler de ce conte? C'est un véritable ovni qui m'a littéralement scotchée dès la première lecture... 

J'ai tout d'abord découvert pour la première fois le travail d'illustration d'Ilya Green, tout en finesse, en jolies couleurs, et en détails amusants.
Et puis vient le texte d'Elsa Valentin, construit en randonnée comme le conte original (Boucle d'or et les trois ours), mais avec un choix de mots tout à fait extravagant, mêlant habilement les consonances françaises, anglaises, et italiennes; et le plus souvent une belle collection de mots-valises et de néologismes, toujours très poétiques.

Quoi de mieux, pour vous expliquer plus clairement de quoi il s'agit, que de vous donner l'extrait qui ouvre l'histoire:

"L'était une fois une petite Bou qui livait dans la forest avec sa maïe et son païe. Un jour elle partit caminer dans la forest pour groupir des flores.
- Petite Bou, ne t'élonge pas troppe, lui dirent sa maïe et son païe.
- Dakodak, respondit Bou."

Et un autre, qui vous rappellera certainement le conte original:

"Kik'a gousté ma sop? s'excrilla Grantours. Kik'a gousté ma sop? s'excrilla à son tour Mediours. Kik'a glouglouté toute ma sop? pleurnicha Chtitours."

Voilà donc une histoire très intéressante à tous points de vue, à lire à la maison, en heure du conte à la bibliothèque, ou en classe; une seule chose: la lecture à voix haute est obligatoire la première fois!

Pour l'anecdote: un jour où je la lisais à l'Heure du Conte, je demande aux enfants ce qu'ils en ont pensé, et s'ils ont tout compris. Sans hésiter, ils me répondent: "Ben les mots ils sont bizarres, mais ils sont jolis, et on a tout compris!"

A découvrir également, "Ti Poucet", version moderne du Petit Poucet, et également illustré par Ilya Green.



Bou et les trois zours, Elsa Valentin & Ilya Green
L'Atelier du Poisson Soluble, 2008

Aucun commentaire: