La citation de la semaine

"Lire donne l'occasion très tôt d'aménager sa solitude intérieure. Elle devient alors source de plaisir, de bonheur, de richesse, au lieu d'être vécue comme un cachot, un malheur, une pénitence. Aucun autre instrument éducatif, télévision, conférences, jeux, ne saurait la remplacer, car il n'y a que la lecture où l'on soit seul. Un enfant sachant tirer parti de sa solitude s’accommodera de tout."

Madeleine Chapsal

10 avr. 2013

"Je m'ennuie" - Michael Ian Black, 2013

Une petite fille s'ennuie. Jusqu'au moment où elle croise une patate qui elle aussi s'ennuie sévère, car elle n'aime que les flamants roses (forcément, ça réduit les possibilités!).
Elle lui propose de jouer avec elle, mais la patate trouve tous les supers jeux de l'enfant plus ennuyeux les uns que les autres.

Finalement, à force de faire la démonstration de tout ce qu'elle sait faire, la petite fille ne s'ennuie plus. Exaspérée, elle relativise et se dit que finalement, être un enfant c'est vachement mieux que d'être une patate; on s'ennuie beaucoup moins!

Ce livre m'a rappelé ces longues journées où je chouinais à mes parents "Je m'ennuiiiiiiiie!!", où ils me répondaient, patients: "C'est bien, l'ennui est créatif" et où précisément à cet instant, je les détestais. Mais force est de constater qu'ils avaient raison!

C'est quand on s'ennuie que l'on se met à créer, à rêver, à se raconter des histoires, et qu'on joue le mieux, finalement. Et je trouve que cet album raconte très bien ça. On voit bien l'évolution entre la petite qui s'ennuie, et qui petit à petit oublie qu'elle s'ennuie parce que spontanément elle s'est mise à inventer des tas de trucs super chouettes!

J'ai trouvé ce livre rigolo, décalé (la tronche de la patate rabat-joie est extra!) et finalement assez efficace. Et j'adore la couverture! Ça aurait pu être moi ;-)


Je m'ennuie, de Michael Ian Black, ill. Debbie Ridpath Ohi
Seuil, 2013

Aucun commentaire: